• Langue

    La rubrique " le coin des enseignants" est destinée, comme son nom l'indique aux professeurs de lettres. 

    Les élèves n'y trouveront aucune réponse aux devoirs ni aucune aide pour progresser ! Pour cela, rendez-vous dans les autres rubriques qui sont faites pour les élèves ! :) 

     

  • Aujourd'hui, grande ébullition chez mes 4e ! Nous avons fait un jeu concours avec un petit cadeau à la clef ! 

    J'ai craqué hier chez Action sur les petits carnets Disney à spirales. Parfaits pour faire de beaux cahiers de lecteurs et/ou d'écrivain l'année prochaine ! Un cadeau super chouette et pas cher en plus : 1 euro 79 ! Allez, c'est parti ! Mais il fallait bien trouver une excuse pour leur faire gagner un petit lot ! 

    J'ai donc réutilisé le superbe Genially qu'une collègue a très généreusement partagé sur Facebook. Merci beaucoup à elle ! C'est un quizz Disney sur les figures de style. 

    A l'origine, le jeu était conçu pour être fait à distance avec des lycéens. Je l'ai adapté à la Toussaint pour mes 3e avec quelques phrases en moins (et quelques Disney en plus parce que préparer ses cours en écoutant des chansons Disney c'est un plaisir que je ne me refuse pas!).

    Voici la version diaporama présentée aux 3e. J'ai donné aux élèves les phrases sur feuille pour qu'ils gardent une trace. Ils ont adoré l'exercice mais c'était quand même un peu dense ( mais je n'arrive pas à me résoudre à enlever des chansons !). 

     

    Pour mes 4e, j'ai fait une version plus courte et une version QCM pour pouvoir faire le jeu concours. Nous avons travaillé les figures de style tout au long de l'année et ce jeu était une bonne occasion de faire le point sur tout ce qui avait été vu. Je leur ai distribué une leçon assez classique avec des exemples comme synthèse de l'année. 

    Le but du jeu était de finir les 20 questions le plus vite possible ! Le petit truc qui les a bien embêtés c'est que s'ils se trompaient ils revenaient au début ! Il fallait donc réfléchir, lire la leçon et s'appliquer pour ne pas se tromper.

    La séance a super bien fonctionné ! Les élèves étaient hyper concentrés et ont beaucoup utilisé la leçon. Ils n'ont pas cliqué n'importe comment ; au contraire parfois ils n'osaient pas cliquer ! C'était rigolo d'entendre les réactions quand l'un d'eux se trompait et devait tout recommencer ! J'ai adoré les regarder faire et les voir chanter et danser en silence en lisant les paroles !

    J'ai été contente aussi parce que le jeu a duré 20-25 minutes. J'avais peur que les meilleurs élèves finissent en cinq minutes et qu'il n'y ait pas de réelle compétition. Mais ça a été super, et pourtant il y a beaucoup d'hétérogénéité dans la classe.  La peur de se tromper et de perdre du temps a vraiment poussé tout le monde a vérifier à deux fois avant de se lancer ! Je pense que l'apprentissage a été efficace !

    Deux élèves ont fini exactement au même moment, à deux endroits opposés de la salle ( par chance j'avais prévu deux carnets ;) ). Les autres élèves ont fini dans les cinq minutes qui ont suivi. Aucune jalousie et pas de mauvais esprit : tous étaient contents d'avoir joué même s'ils n'ont pas gagné ( mais je n'ai pas choisi la classe au hasard non plus, ce sont de chouettes gamins). J'étais assez contente aussi parce que les deux élèves qui ont gagné ne sont pas ceux que j'aurais imaginé ; les dés n'étaient jetés d'avance et ça m'a vraiment fait plaisir ! 

    Nous avons utilisé le temps restant pour revoir ensemble toutes les figures de style et les commenter. On a même eu le temps de regarder une des petites vidéos bonus que l'on débloque en finissant le jeu. Chouette séance de fin d'année ! :) 

    Les vainqueurs étaient vraiment ravis de leur petit carnet et ont promis de l'utiliser l'année prochaine. Une petite séance de dédicaces a clôturé ce chouette moment ! ( lien vers les petits carnets ici) 


  • Cette année a été éprouvante pour tout le monde et j'avais envie d'une activité de clôture bienveillante et positive, à l'instar des petits stickers que j'avais créés en décembre pour clôturer l'année 2020. 

    Et comme juin c'est aussi le moment des révisions ( moment un peu masochiste durant lequel on se rend compte que nos chers petits élèves ont oublié beaucoup de choses vues durant l'année ^^), j'ai créé les révisions bienveillantes ! 

    C'est quoi des révisions bienveillantes ? 

    L'exercice est tout bête : il s'agit d'écrire des phrases en suivant des contraintes grammaticales. 

    Le petit plus c'est que chaque phrase est destinée à un camarade. Ce doit être quelque chose de gentil, pas hypocrite mais simplement humain et respectueux. J'ai bien insisté sur le fait qu'il n'était pas demandé de mentir : si on n'apprécie pas particulièrement le camarade auquel on doit écrire, on peut tout simplement lui souhaiter de bonnes vacances, un bon repos. Lorsque j'ai expliqué les règles, une élève a dit " On n'est pas obligé de dire 'je t'aime' mais au moins 'je te respecte'". J'ai beaucoup aimé son intervention. 

    Dans la pratique comment ça se passe ? 

    - La disposition des élèves

    On peut garder la disposition de classe habituelle mais moi j'ai choisi de faire un grand rond . Le matin on a poussé les tables et les chaises mais l'après-midi nous étions dehors, à l'ombre et au frais. Certains élèves étaient par terre, d'autres sur des chaises, chacun a fait comme il a voulu. 

    Nous avons réussi à écrire une vingtaine de phrases en une heure. On peut imaginer deux groupes si on a beaucoup d'élèves. 

    - L'explication de ma démarche 

    J'ai fait cette séance avec la 4e dont je suis PP dont le conseil était le soir-même et une classe de 3e que j'aime beaucoup. Je voulais faire cette séance avant que chacun ne s'échappe ( sans dire au revoir parfois :( ). 

    J'avais fait un petit genially pour guider tout ça. 

    Enseignants : Les révisions bienveillantes pour se dire au revoir tout en douceur !

     

    Le petit speech de départ a suscité des "ooooh c'est trop mignon" :  "L'été approche ! Cette année vous avez appris beaucoup et pas que grâce à vos professeurs ! Vos camarades aussi vous ont beaucoup apporté, par leur simple présence. Amis ou pas, les autres sont une richesse pour grandir ! Il est temps de se dire "au revoir et merci". C'est le moment aussi de réviser et de faire le point sur les acquis ! Nous allons donc écrire des phrases à contraintes pour refaire le tour des notions vues cette année ! C'est parti pour des révisions bienveillantes !"

    - L'organisation de la séance

    Chaque élève reçoit une feuille blanche ou de couleur sur laquelle il écrit son nom en gros ( mais pas trop non plus) . Les élèves peuvent faire une belle calligraphie et décorer mais il faut que cela aille vite. Sinon on n'a pas le temps d'écrire ! 

    Ensuite on fait passer la feuille à droite. 

    Je donne la première consigne d'écriture : il s'agit d'écrire une phrase non verbale. Cette phrase doit être destinée à l'élève dont on a reçu la feuille. Ce doit être une phrase bienveillante. On peut choisir de signer son petit mot ou pas. Il n'y a aucune obligation. On peut écrire en diagonale, en couleurs, comme on veut tant que c'est lisible ! 

    Lorsque je donne la consigne, un élève doit rapidement redonner la définition de la phrase non verbale.

    Quand je donne le signal, chacun fait passer la feuille à sa droite. 

    Et c'est parti pour la deuxième consigne ! ( j'ai balayé toutes les notions vues sur la phrase, les temps simples et composés et quelques figures de style. Pour les troisième il y avait aussi des subordonnées . Par exemple " Ecrire une proposition subordonnée conjonctive complétive dont la proposition principale est "j'espère"). 

    A la fin de la séance, chacun a écrit sur la feuille de tous ses camarades. Ca fait un beau souvenir à garder précieusement ! 

    Il y a eu un petit moment lecture et ils pouvaient aussi rajouter des choses sur les feuilles de leurs copains ( sans avoir à respecter de contraintes!)

    Retour d'expérience

    Les élèves ont adoré cette séance ! Ils étaient vraiment heureux de pouvoir écrire des petits mots à leurs camarades. Ils étaient très émus à la fin en récupérant leur propre feuille. C'était très émouvant, un beau moment de partage. Beaucoup m'ont remerciée. 

    Au départ les élèves sont un peu destabilisés, ils cherchent leurs idées. ils font un peu de bruit et regardent ce que fait le voisin pour trouver des idées. Mais au bout de quelques minutes, ils sont pris par l'exercice et ça roule. 

    Les élèves ont vraiment joué le jeu des contraintes grammaticales. Je pense qu'elles n'étaient pas toujours bien respectées, parfois ils se sont corrigés entre eux mais ce n'est pas très grave. Ils ont ré-entendu les termes et les définitions, c'est déjà ça de pris ! L'aspect grammatical était plus un prétexte qu'autre chose bien sûr ! 

    Je n'ai pas résisté au plaisir d'écrire aussi. Je suis toujours frustrée dans les bulletins car on ne peut pas toujours tout dire. J'étais heureuse de pouvoir être un peu plus familière et amicale dans mes petits mots. Les élèves étaient aussi très heureux de pouvoir m'écrire. Je suis ressortie avec une belle feuille pleine de mots doux et le sourire jusqu'aux oreilles :) 

    Voici le genially support si ça peut vous donner des idées ! Il n'est pas forcément indispensable d'avoir un support , l'improvisation ça marche bien aussi ! C'est ce que j'ai fait quand nous avons fait cours dehors ! On peut aussi laisser les élèves faire des propositions ! A vous de voir ! 

     

    Pin It

  • Pendant la première période de cours, j'ai proposé à mes élèves de 4e et 3e des révisions intensives de conjugaison à partir des tableaux de conjugaison proposés dans les manuels. En théorie ils connaissent tous les temps et j'avais envie d'éviter de refaire les leçons qu'ils ont vues maintes et maintes fois. 

    J'ai voulu tenter l'expérience pour voir s'ils progressaient en travaillant de façon intensive. Ils ont eu 10 évaluations en 6 semaines. Pour ceux qui ont joué le jeu, cela a été plutôt efficace. Les élèves qui n'ont pas appris n'ont évidemment pas progressé ( j'ai quand même bon espoir qu'ils aient retenu quelques verbes en faisant les corrections...) 

    Pour commencer j'ai ciblé les temps simples. J'avais prévu de faire les temps composés aussi mais je me suis rendue compte que ça allait leur faire trop et ils risquaient de tout mélanger. J'ai donc décidé de repousser ça à plus tard. 

     

    Voici le programme des 6 semaines de révision : 

    - Les trois premières semaines : 6 verbes à apprendre par semaine et deux évaluations. Le mardi il fallait identifier les temps et le vendredi il fallait conjuguer. 

    - Semaine 4 : Révisions générales 

    - Semaines 5 et 6 : J'ai ciblé les verbes difficiles de chaque temps pour revoir ce qui pose problème aux élèves. Il n'y avait plus qu'une seule évaluation par semaine ( il fallait conjuguer uniquement). 

    Télécharger « Programme révisions conjugaison .pdf »

    Télécharger « Controles conjugaison 4e.pdf »

     

    Correction des évaluations 

    A la fin de chaque évaluation ( comptez 10-15 minutes à chaque fois), les élèves rangent leur trousse, garde un stylo pour la correction et se corrigent eux-même. Soit je projète la correction, soit j'envoie un élève au tableau. 

    J'aime bien fonctionner comme ça car les élèves sont attentifs à la correction : ils viennent de faire le contrôle et surtout ils veulent connaître leur note ! Cela leur permet de poser les bonnes questions s'ils se sont trompés. En général, il n'y a pas de souci de triche, ils jouent le jeu ( et je surveille). Je récupère toutes les copies à la fin et je vérifie bien sûr qu'ils ont bien corrigé ( certains collègues offrent un demi-point aux élèves qui ont fait une correction parfaite, à vous de voir !)

    Ce module de révisions est très chronophage et j'ai avancé moins vite en littérature que les autres années ( parce que j'ai aussi fait la grammaire,les dictées...). Mais je pense que ça valait le coup. Ca a aussi permis de plonger les élèves dans un rythme de travail assez soutenu et de donner le ton de l'année. Ils se sont bien rendu compte que s'ils travaillaient ils pouvaient avoir de bonnes notes, ça en a motivé beaucoup. 

     

    L'outil ludique : Le module de conjugaison "super-héros"

    Pour aider les élèves à réviser j'ai créé un genially façon " formation de super-héros". Les élèves ont beaucoup aimé ! Il y a des exercices de repérage, des exercices de conjugaison et aussi quelques exercices de réflexion sur les homophonies et l'orthographe des verbes. 

    Ca m'a pris beaucoup de temps mais je me suis bien amusée ! ( les élèves et certains parents aussi !)

    lllll

  • Pour changer de la séance de vocabulaire classique ( exercices - écriture), je vous propose une séance de vocabulaire dans laquelle le groupe-classe construit une fiche de vocabulaire à partir des connaissances de chacun. Pour cela, je m'appuie sur des images que je choisis soigneusement en fonction des mots que je veux faire ressortir. L'idée est de s'appuyer sur les connaissances des élèves : ils connaissent du vocabulaire mais se contentent trop souvent de mots simples et passe-partout. Les images sont là pour les aider à faire appel à un vocabulaire plus complexe et plus spécifique. 

    Thème de la séance : Lexique pour décrire un paysage 

    Niveau : 6e/5e 

    Thème : Le voyage, l'aventure 

    On peut aisément utiliser cette séance dans d'autres niveaux/ pour d'autres thèmes en changeant les images (en 4e pour décrire la ville par exemple). 

    Durée : 2/3 heures

     

    Déroulement : 

    1) Le diaporama

    Lien vers le diaporama

    - Je projette des images aux élèves. Chaque image est sélectionnée pour faire appel à des mots particuliers ( mais on accepte toutes les propositions pertinentes bien sûr). 

    - Les élèves notent au brouillon tous les termes que leur suggèrent l'image : des adjectifs pour des décrire, des émotions, des éléments du paysage, des verbes... 

    - On met en commun et je note à l'ordinateur les propositions ( avec vidéo projecteur). Je ne leur fais pas copier pour gagner du temps. J'imprimerai ensuite la liste de mots retenus. 

    - J'encourage les élèves à enrichir les propositions, à trouver des mots plus précis pour améliorer la proposition d'un camarade... S'ils ne trouvent pas le mot auquel j'avais pensé en choisissant l'image ( ce qui arrive rarement ; il y a toujours un élève pour dire le "super joli mot qu'on ne pense jamais à utiliser ou que les autres ne connaissent pas" - pas toujours les meilleurs élèves d'ailleurs, ce qui est très encourageant et motivant pour les élèves). 

     

    2) Mise en place de la fiche de vocabulaire  : classement et enrichissement

    - Au bout d'une heure de diaporama, la liste de mots est assez longue. Il faut faire le tri ! Je mets un peu d'ordre dans le document tapé pendant la séance et j'imprime une fiche de travail pour les élèves. 

    - Il s'agit ensuite de classer les mots dans un tableau pour que la fiche soit utilisable. 

    - Les élèves travaillent par groupe ( ou pas, ça dépend de la classe et du temps qu'on a)

    a) Le classement

    - On sépare les éléments du paysage, les émotions procurées par le paysage et les adjectifs pour décrire ( il y aura donc trois tableaux ou trois cartes mentales selon la forme que l'on donne à la leçon à la fin). 

    - On identifie les mots neutres/ mélioratifs/ péjoratifs 

    - On rassemble les termes qui semblent "aller ensemble" ( synonymes, antonymes, mots de la même famille)

    Pour ce faire les élèves peuvent découper, colorier, recopier les mots sous forme de nuages de mots...à vous de voir ! 

     

    b)  L'enrichissement 

    Cette partie se fait à l'aide de dictionnaires  : 

    - Individuellement, les élèves cherchent la définition des mots qu'ils ne connaissent pas ( puisque certains mots ont été proposés par d'autres élèves). Cela leur permet de terminer le classement. Il faudra penser à faire apparaître la définition des mots nouveaux quelque part sur la fiche si nécessaire. 

    - Ils enrichissent ensuite leur liste en cherchant des synonymes et des antonymes à l'aide d'un dictionnaire. ( pour les adjectifs descriptifs et les émotions - pour les éléments du paysage ce n'est a priori pas nécessaire). 

     

    Pour la mise au propre de la fiche, on peut proposer une fiche commune tapée à l'ordinateur et bien claire ou laisser les élèves construire leur propre fiche ( sous forme de tableau, de carte mentale...). Ca dépend du niveau des élèves et de leur autonomie. 

    Exemple d'une fiche encore à l'état de brouillon

     

    3) Réutilisation du vocabulaire : passage à l'écriture 

    Dans le cadre d'une séquence sur Robinson Crusoé, les élèves doivent raconter, à la première personne, leur naufrage et leur arrivée sur une île déserte. Ils doivent donc (évidemment) décrire cette île, dans le détail. Ils doivent choisir si le lieu est hostile ou accueillant et utiliser un vocabulaire précis. 

    L'étude du roman aura permis au préalable de revoir l'organisation de la description et les connecteurs logiques. 


  • Voici quelques activités pour travailler les homophones lexicaux et grammaticaux de façon ludique ( en cycle 3 essentiellement)  : 

    * Les dominos 

    Enseignants - Travailler les homophones de façon ludique

    Je trouve souvent beaucoup de pépites en me baladant sur les sites de professeurs des écoles. Ils font toujours preuve d'une grande créativité. Ce jeu a été créé par Titicole. Le collègue propose plusieurs versions du jeu ( domino, mémory, paires...) 

    Pour ma part je me suis servi souvent de ces images pour faire des dominos en demi-groupe en 6e. Cela peut servir à réactiver des connaissances ou à introduire une leçon sur les homophones. ( collez les images sur du carton ou plastifiez-les pour les garder plus longtemps). 

     

    * "Homophones speed"

    Ce jeu se joue à 4 élèves maximum. On place au centre de la table plusieurs étiquettes avec des homophones grammaticaux ou lexicaux. L'enseignant choisit le nombre d'homophones différents présents sur la table. 

    L'enseignant ( ou un élève "maître du jeu") lit des phrases contenant des homophones. Le but du jeu est d'attraper l'étiquette correspondante le plus vite possible. 

    Si l'élève a pris la bonne étiquette il gagne 1 point, s'il s'est trompé il perd 1 point. Celui qui a le plus de points à la fin du jeu a gagné. 

     

    * Une réécriture du Petit Poucet par Yak Rivais ( Contes du miroir) 

    Voici une séance autour d'un extrait des Contes du miroir. 

    Je distribue le corpus aux élèves et ils doivent repérer les erreurs. Ensuite, je projète le diaporama et les élèves donnent l'orthographe attendue du mot et expliquent la différence entre les deux homophones. Ensuite ils copient la règle ( ou je leur donne une synthèse écrite). 

    On peut faire le même genre de travail autour d'Une histoire à toutes les sauces de Gilles Barraqué : "A la sauce au corps" s'y prête très bien par exemple.

    Télécharger « Diaporama Homophones Petit Poucet.pdf »

    Télécharger « Les homophones lexicaux, parodie du petit poucet 2.pdf »

     

    ==> Du jeu à la leçon

    Pour prolonger le jeu, on peut imaginer des petits exercices d'écriture, une dictée de phrases ( inventées par le professeur ou par les élèves)...

    On peut aussi faire réaliser des affiches aux élèves : 

    - chaque élève ( ou binôme) pioche un couple d'homophones ( sans les images) et doit expliquer à l'oral comment les distinguer

    - chaque élève doit préparer une affiche pour la salle de classe. L'enseignant peut donner un modèle pour aider les élèves. 

    Pin It

  • Je partage avec vous quatre petits jeux pour travailler autrement la conjugaison. Ces activités motivent les élèves qui n'ont pas l'impression de travailler et ils se concentrent beaucoup plus facilement sur ces jeux car ils veulent avoir le plus de points possible. Ces activités permettent de rompre la monotonie du cours de langue et peuvent intervenir en fin d'heure ou sous forme de rituel. 

    * "Wanted" : Un jeu pour dresser la carte d'identité du verbe

    Enseignants - Quatre activités ludiques pour travailler la conjugaison

    Cette fiche est distribuée aux élèves et placée dans des pochettes plastiques. Les élèves utilisent un feutre d'ardoise pour jouer. Cela permet de réutiliser la feuille autant de fois que l'on veut. 

    On projète au tableau une série de verbes dont il faut "décliner l'identité".  Les élèves écrivent le verbe dans la case blanche en haut de leur fiche. Chaque verbe est accompagné d'une récompense en dollars ( ou en euros ou en points ça c'est vous qui voyez ^^ Moi j'aime bien le côté "western"). La récompense dépend de la difficulté. Une prime est attribuée lorsque l'élève trouve les différentes possibilités ( plusieurs personnes possibles, plusieurs temps possibles...). Les élèves choisissent le verbe qu'ils veulent, dans l'ordre qu'ils veulent. 

    Quand ils ont rempli la fiche, ils lèvent la main et le professeur-shérif vient corriger. Si c'est juste, il attribue la récompense et autorise à passer à un autre verbe. Sinon, l'élève doit recommencer. On sensibilisera les élèves avant le début du jeu qu'ils ont tout intérêt à faire juste du premier coup : le professeur va être très pris pendant ce jeu et ne pourra pas repasser tout de suite. Il vaut mieux faire très attention ! 

    A la fin du temps imparti, tout le monde pose le stylo. Le professeur vérifie les fiches terminées et chacun compte ses sous. Celui qui en a le plus a gagné. 

    Inconvénients de ce jeu : 

    Le bruit : Ce jeu plait beaucoup aux élèves mais ça peut être très bruyant. Le shérif refusera d'aller voir les élèves qui font du bruit et peut enlever des "sous" aux pénibles. En général ça suffit. On leur rappelle bien au départ que c'est un exercice avant tout et que le jeu ne doit pas empêcher le sérieux et la concentration. 

    Le rythme pour le professeur : Il ne faut pas se mentir : on court partout quand on est le shérif ^^On peut faire ça en demi-groupe ( plus gérable qu'à 29) ou choisir des shérif-adjoints ( mais il faut être sûrs du niveau des élèves qu'on choisit). Le shérif-adjoint peut être celui qui a gagné le jeu la fois précédente par exemple. 

    Télécharger « Identité du verbe fiche wanted.pdf »

     

    * La chrono-conjugaison

    C'est un petit défi qui peut servir de rituel ou de concours sur une période donnée. Une année je donnais un défi chaque semaine sur mes deux classes de 5e : de la conjugaison, de l'orthographe, des jeux de vocabulaire. Les élèves gagnaient des points chaque semaine et il y avait un classement sur l'année. A la fin de l'année, le foyer avait financé des petits lots pour les 3 meilleurs élèves. On avait fait une remise des prix en salle polyvalente c'était très chouette. 

    La chrono-conjugaison c'est très simple : 3 minutes pour donner le temps des verbes. Un peu de gymnastique de l'esprit pour habituer les élèves à analyser rapidement la formation des verbes. Quand on le pratique régulièrement les progrès sont très visibles chez la plupart des élèves ( en conjugaison et en orthographe). 

    Enseignants - Quatre activités ludiques pour travailler la conjugaison

    * La bataille verbale

    Quelqu'un avait parlé de ce jeu en formation et j'avais trouvé ça vraiment très sympa. Ca plait beaucoup aux élèves. 

    Je le fais en fin d'heure quand j'ai un peu de temps ou après une leçon de conjugaison. Les élèves jouent tous ensemble contre moi. Ils doivent couler tous mes bateaux ( et donc conjuguer correctement les verbes) dans un temps imparti pour gagner. Gagner contre le prof leur plait beaucoup ! 

    Je cache toujours mes bateaux sur les cas les plus épineux. Les élèves proposent chacun leur tour une personne et un v verbe : il faut épeler le verbe  en entier. Trois réponses possibles de ma part : 

    - " c'est faux" : il y a un erreur dans la conjugaison proposée par l'élève

    - " dans l'eau" : c'est bien conjugué mais il n'y a pas de bateau ( j'écris en bleu la réponse au tableau)

    - "touché" : c'est bien conjugué et il y a bateau caché ici. 

    Les règles : 

    - les élèves jouent l'un après l'autre. Tout le monde doit jouer .

    - il est interdit de souffler les réponses.

    - personne ne crie ni ne s'énerve contre celui qui fait faux. 

     

    Variante  :  Les élèves peuvent jouer deux par deux, l'un contre l'autre. C'est peut-être plus efficace mais ça prend plus de temps que si la classe joue contre le professeur. Utilisez l'une ou l'autre façon de faire selon le temps que vous avez. 

      Il y a des grilles toutes faites sur Internet qui sont très bien, sur Mondo Linguo par exemple. 

    Sur FLEwerpower vous trouverez une version plus élaborée du jeu. 

    Enseignants - Trois activités ludiques pour travailler la conjugaison

     

    * Le trivial poursuit conjugaison

    C'est simplement un genial.ly pour envoyer les élèves vers des exercices interactifs. Je n'ai pas créé les questions, j'ai simplement mis des liens vers des sites qui proposent des exercices dont les questions sont générées aléatoirement. Cela permet de rejouer plusieurs fois. 

    . Avant de cliquer sur les questions, les élèves peuvent revoir la leçon en cliquant sur le bouton "information" (i) --> cela les envoie directement vers les leçons présentes sur ce site. ( ici

    Le jeu du trivial est disponible sur ce site dans la partie " jeu sérieux" --> ici 

     

     

    Pin It




    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique