• Séquences

    La rubrique " le coin des enseignants" est destinée, comme son nom l'indique aux professeurs de lettres. 

    Les élèves n'y trouveront aucune réponse aux devoirs ni aucune aide pour progresser ! Pour cela, rendez-vous dans les autres rubriques qui sont faites pour les élèves ! :) 

    Cagnotte en ligne pour m'aider à financer ce site : 

    J'ai créé Chocolat Littéraire il y a trois ans afin de proposer à mes élèves des exercices et des fiches efficaces pour progresser en français. 

    J'ai passé ( et je passe toujours) beaucoup de temps sur ce site et il a aujourd'hui un petit succès dont je suis très fière. De plus en plus de collègues s'en servent au quotidien et c'est avec plaisir que je partage mes ressources avec eux. 

    Pour ne pas polluer le site, je paie chaque mois depuis 3 ans un abonnement à l'hébergeur pour qu'il n'y ait aucune publicité. Cela me permet aussi d'avoir un nom de domaine facile à retenir et à retrouver pour les élèves. 

    Je ne cherche pas à être rémunérée pour ce travail que je fais avec plaisir mais j'aimerais qu'il ne me coûte pas d'argent. Aussi, si vous aimez mon blog et que vous vous en servez pour construire vos séquences ou que vous y envoyez vos élèves, donnez-moi un petit coup de pouce ! 

    Lien vers la cagnotte 

    Merci ! 

     

  • Titre : " C'est monstrueux" : Les monstres de l'Antiquité à nos jours

    Thème : Le monstre aux limites de l'humain 

    Télécharger « Plan de séquence c'est monstrueux.pdf »

     

    * Jeu d'introduction : "Qui paire gagne" 

    C'est un petit jeu pédagogique inspiré du vrai jeu de société ( très chouette d'ailleurs si vous ne connaissez pas ;) ). 

    Les élèves ont devant eux 16 images de monstres et ils doivent faire des paires selon les critères qu'ils veulent. Ils doivent expliquer leurs choix. Chaque image ne peut être utilisée qu'une fois. 

    Télécharger « Qui paire gagne monstres.pdf »

    Paires possibles : monstres issus de la mythologie, monstres humains, monstres issus des contes, légendes, mi hommes-mi animaux, monstres issus de dessins animés, hommes/femmes, monstres terrestres/marins, monstres moraux, monstres physiques, monstres cruels/gentils,  parodies de monstres... 

    Dans mon tableau, je mets volontairement deux "monstres" humains : des frères siamois et un nain. J'explique aux élèves la racine du mot monstre et que pendant longtemps les personnes aux difformités physiques étaient considérées comme monstrueuses et même exhibées dans les foires et les cirques. 

    Le but de cette activité est de définir la notion de monstre. Lors de la mise en commun des choix des élèves, je prends des notes au video projecteur et nous construisons ensemble la leçon. Lors de la séquence, nous pouvons être amenés à compléter cette définition. 

    Comptez 1h30-2h pour faire cette activité. 

     

    * Visionner et comparer des bande annonces de films sur les monstres

    C'est une séance que je mène en début de séquence. Cela peut être mené aussi comme prolongement de lecture.

    Lien vers l'activité. 

     

    * Lecture  : Dessiner un monstre à partir d'une description 

    Je mène ce travail à partir du texte " La Tarasque" qui est une légende du Moyen-Age. 

    Télécharger « La tarasque texte .odt »

    Après lecture expressive du texte, les élèves doivent dessiner le monstre. 

    Quand ils ont terminé ( et comparé leurs "superbes" dessins), je leur demande comment ils ont fait pour y arriver si bien et faire à peu près tous la même chose sans se concerter. --> on met en évidence la présence de détails ( grâce aux expansions du nom notamment). On repère dans le texte ces fameux détails et selon le moment de l'année et le niveau des élèves, j'en profite pour aborder la notion des expansions. 

    Je leur demande ensuite quelle est l'impression que l'on a de ce monstre --> il est rendu effrayant grâce au vocabulaire péjoratif et aux exagérations ( hyperboles). 

    Ce genre de travail est réalisable à partir de tous les textes très descriptifs ( en 5e avec Marco Polo ça fonctionne très très bien). 

     

    * Autres textes étudiés 

     Mon objectif est d'étudier plusieurs types de monstres : monstres physiques et monstres moraux, monstres humains et monstres légendaires. 

    Le texte 1 porte donc sur un monstre physique et moral, la Tarasque. 

    Le texte 2 porte sur un monstre de la mythologie et le combat avec le héros --> Hercule contre l'hydre de Lerne ( ça introduit la notion de héros qui sera développée dans la séquence suivante " Ulysse face aux monstres") 

    Le texte 3 porte sur un monstre moral humain, le capitaine crochet ( portrait moral du personnage).

    Le texte 4 porte sur un monstre physique humain, Quasimodo ( dans l'extrait présenté, le monstre moral est représenté par le peuple qui se moque de lui sans raison et qui fait preuve d'une grande cruauté). 

    Le texte de l'évaluation est un extrait de l'Homme qui rit ( le texte est difficile mais les questions sont très simples) : dans cet extrait, le monstre est physique mais son bon caractère le rend "sublime"). 

    Télécharger « quasimodo texte.odt »

    Télécharger « Texte Evaluation bilan Monstre.pdf »

     

    * Lecture cursive 

    Les élèves lisent La Belle et la bête ainsi que L'homme à la peau d'ours de Grimm. Ils doivent ensuite répondre à un petit questionnaire qui compare les deux oeuvres et les fait réfléchir sur la notion de monstruosité. 

    Télécharger « parcours de lecture monstre version courte.odt »

     

    * Dictée de mots : le vocabulaire des monstres 

    Cliquer ici pour accéder à la dictée

     

    * Ecriture 

    Sujet n°1

    Sujet n°2

    Vocabulaire pour aider à l'écriture : Télécharger « Transformer un personnage en monstre.pages »

     

    Activités de prolongement possibles : 

    * Etudier un conte et son adaptation

    Voici un travail qui conjugue lecture du texte et lecture de l'image.

    1) Les élèves choisissent parmi une liste le conte sur lequel ils souhaitent travailler. En général le choix est orienté par les Disney disponibles à la maison ! ( Dans certains sujets ce sont des textes qui sont à comparer). 

    2) Les élèves lisent le texte ( ce sont des textes libres de droit qui existent aussi en version audio) et répondent à quelques questions de compréhension ( à adapter au niveau de vos élèves).

    3) Ils regardent l'adaptation Disney ou lisent une autre version du conte

    4) Un autre questionnaire permet de comparer les deux versions. 

    C'est un travail assez chronophage pour les élèves. Il faut compter environ 5h de travail. ( 1h30 par questionnaire + visionnage du film). Il faudra prévoir une petite correction synthétique sous forme de texte ou de carte mentale. 

    Lien vers les sujets 

     

    * Donner son avis sur un film qui parle d'un monstre. 

    Il est nécessaire de proposer un grand choix de film pour permettre à tous les élèves d'en regarder un ( pensez à regarder le programme télé ;) ) 

    Voici une liste non exhaustive de films accessibles aux 6e. 

    Voici la fiche méthode pour donner son avis sur un film. On peut aussi donner la fiche de vocabulaire sur les émotions. 

    Adaptations à faire : 

    - Si vous n'envisagez pas de faire passer les élèves à l'oral à la reprise des cours, demandez leur de faire un enregistrement vidéo/audio ; vous pouvez aussi leur demander un travail écrit à l'ordinateur ou un diaporama. Si les élèves ont un cahier du lecteur/ cahier culturel, ils peuvent écrire leur avis dedans ( fiche méthode " Carnet du lecteur'

    - Pour parler des monstres spécifiquement, il me semble pertinent de demander aux élèves qui est le monstre ( moral/physique), pourquoi il est monstrueux ( faire son portrait), comment les autres personnages réagissent face aux montres ( souvent le monstre n'est pas celui qui est le plus laid...) 

     

    * L'aventure dont vous êtes le héros : "Le vaillant petit tailleur"

    Voici un petit livret à imprimer ( que vous pouvez transformer en PDF modifiable pour permettre aux élèves d'écrire directement dessus) qui permet de travailler le vocabulaire, l'écriture, la lecture. Ce travail a été conçu comme un jeu de rôle dont je suis le maître du jeu : pour pouvoir le faire à la maison, il faudra adapter les modalités du jeu ( ou tout simplement enlever la dernière page avec les compétences/ points de victoire). 

    Lien vers l'article et les documents. 

     

     


    votre commentaire
  • J'aime beaucoup étudier la poésie au collège car c'est souvent le genre que les élèves aiment le moins ! Ils associent la poésie à la récitation, aux rimes, aux vers...Ils voient la poésie comme un truc de vieux qui ne les concerne pas ! C'est donc un challenge de leur faire aimer la poésie et j'adore les défis ! Je me suis régalée à chercher le thème et les textes de cette séquence et je suis assez contente du résultat : les élèves accrochent et même s'ils ne deviennent pas des fanatiques de poésie, ils reconnaissent que c'est un beau genre et que les poètes sont talentueux ! C'est déjà une belle victoire ! 

    Titre de la séquence : " Aimer de tout son corps" : Les effets de l'amour sur le corps dans la poésie lyrique de l'Antiquité à nos jours. 

    Objet d'étude : Dire l'amour

    Lien avec les autres séquences de l'année : 

    - Séquence précédente : Les Misérables de Victor Hugo ( on peut faire la transition entre les deux séquences en faisant le point sur les différentes relations amoureuses du roman) 

    - Séquence suivante : Le Cid de Corneille ( la séquence poésie permet de préparer les élèves au texte versifié de Corneille + le thème en commun bien sûr). 

     

    Tableau synoptique de la séquence 

    J'ai choisi d'axer toute la séquence autour du corps. Les textes choisis ont tous de nombreux points communs : cela me permet de travailler les mécanismes d'analyse littéraire. On retrouve d'un texte à l'autre les mêmes outils d'analyse, les mêmes procédés d'écriture : cela permet d'emmener les élèves vers une lecture autonome des textes. C'est un peu artificiel car ils le font par mimétisme mais cela les oblige à s'approprier les outils et à reformuler avec leurs mots. 

     Projets en lien avec cette séquence : 

    Mini-projet Saint Valentin 

    Projet slam 

     

    Lecture cursive : 

    * Pour cette séquence, je donne une liste de lecture. ( voir article sur les listes de lecture

    Liste par niveaux de lecture : ici

    Pour aider les élèves à choisir un livre qui leur plait vraiment, je leur donne un questionnaire de profil de lecteur ( trouvé sur Internet et un peu modifié) : Télécharger « profil de lecteur.odt »

    En fonction de ce que les élèves ont écrit dans leur fiche, je les aide à choisir le roman qui leur plaira ( je n'ai mis dans la liste que des livres que j'ai lus et aimés ou que les documentalistes m'ont conseillés). 

    Pour l'évaluation de lecture : les élèves remplissent le carnet de lecture ( télécharger méthode ici ) et/ou je leur fais rédiger un petit devoir argumentatif en classe : Télécharger « consignes lecture cursive Dire l'amour.odt »

    * Pour le plaisir, je propose aussi des extraits d'Une ardente patience de Skarmetà ( rencontre entre un facteur et le poète Neruda). Malheureusement le livre contient un peu trop de passages érotiques pour être donné à lire en entier aux élèves. L'année dernière, ma collègue d'espagnol avait fait un petit travail sur Neruda pour faire le lien. - Télécharger « l'écriture poétique dans skarmetà.odt »

     

    Exposés : 

    On peut imposer un sujet aux élèves ou leur laisser choisir parmi ces trois possibilités ( ça évite les doublons). 

    - Présenter un couple célèbre  : Télécharger « exposés couples célèbres.odt »

    - Présenter une chanson d'amour : Télécharger « exposé chanson d'amour.odt » + lien vers la liste proposée ( à compléter) 

    - Présenter un film d'amour  : lien vers la méthodologie

     

    Les parcours culturels : 

    J'étais frustrée de ne pas pouvoir étudier tous les textes qui me plaisaient dans cette séquence et j'ai pioché des idées dans les manuels pour créer deux parcours ""culturels". Cela change un peu des parcours de lecture : il y a des textes bien sûr, mais il y a aussi des chansons, des tableaux, des sculptures, des films... Cela permet de voir que le thème de l'amour parcourt tous les arts et toutes les époques. 

    Comme je n'ai pas réussi à choisir, j'ai tout mis ! Les parcours sont donc beaucoup trop longs ^^La première fois j'ai donné 3h aux élèves pour tout faire en classe en petits groupes. Les fois suivantes, j'ai lu tous les documents avec eux et ensuite ils ont choisi 5 documents et devaient répondre aux questions. 

    Le parcours sur le baiser est un peu en bonus : si j'ai le temps, je le fais en classe sinon je le donne en DM ou en devoir facultatif. 

    Parcours culturel "Les yeux de l'amour" 

    Parcours culturel "Le baiser dans les arts"

     

    Vocabulaire et écriture 

    Je travaille avec le manuel Le Robert pour construire une fiche de vocabulaire et nous travaillons aussi sur les expressions liées au corps. Nous étudions bien sûr la versification. 

    Ensuite, les élèves doivent écrire un poème d'amour ( et/ou une lettre d'amour) en utilisant le vocabulaire et les figures de style étudiées pendant la séquence. 

    Télécharger « Vocabulaire expressions corps.pdf »

    Télécharger « redaction poème d'amour.odt »

     

    Les compétences d'analyse littéraires : 

    Je fais cette séquence en début d'année ( avant ou après les 2 séquences sur le réalisme) et j'en profite pour poser les bases de l'analyse de texte. La poésie est propice à l'expression des émotions et des ressentis : les élèves peuvent facilement exprimer ce que ressent le personnage ou ce qu'ils ont ressenti en lisant. A partir de là, on "tire le fil" et on construit l'analyse du texte. 

    Les élèves ont toujours à portée de main la fiche de vocabulaire des émotions et la fiche " donner ses impressions de lecture" + la banderole "boîte à mots" qui est dans ma salle ( disponible aussi ici). 

    Après la lecture du premier texte, nous faisons une petite séance d'histoire littéraire à partir du manuel Le Robert. Les élèves doivent lire et noter ce qu'ils retiennent de la poésie lyrique : les origines, les thèmes, les procédés...

    Une carte mentale est créée à partir de toutes les informations trouvées. 

    Cette carte mentale permet de faire une synthèse sous forme de carte mentale du premier texte étudié. Il y a quatre branches  : Une poésie intime, Une poésie musicale, Les thèmes, Les procédés d'écriture. 

    Il s'agit de lier les impressions de lecture et les points théoriques sur le lyrisme. 

    Cette carte mentale sert d'appui pour les autres lectures. Les élèves peuvent s'en servir pour approfondir leur lecture du texte. Lors de la lecture 2, nous faisons une lecture collective mais la lecture 3 est faite en autonomie. Les élèves utilisent les documents à la disposition et leurs connaissances pour analyser " Je vis, je meurs". Ils doivent essayer de trouver le plus d'éléments possibles. Ceux qui en sont capables rédigent des petites phrases d'analyse et expliquent à l'aide d'exemple. Je passe dans les rangs aider les élèves en difficulté en leur indiquant quoi chercher dans le texte. C'est une séance qui marche très bien : les élèves trouvent beaucoup de choses ( puisqu'ils travaillent par mimétisme grâce aux nombreux points communs avec les autres textes) et ils sont assez fiers de faire seuls des "analyses littéraires". Ils se sentent en réussite ( surtout quand je leur dis que c'est proche de ce qu'on va leur demander au lycée ! ). 

    Exemple d'une carte mentale faite par un élève : 

    Enseignants - Une séquence sur la poésie lyrique en 4e

    Après chaque lecture, nous avons dégagé les axes principaux et je demande aux élèves de rédiger un petit paragraphe argumenté à l'aide de la méthode burger. L'objectif en 4e est d'organiser ses idées et de suivre une organisation logique. Certains élèves apprennent à analyser leur exemples et à developper leurs idées et prennent de l'avance pour la suite. 

    Toutes ces activités sont assez ambitieuses mais je suis vraiment contente du résultat à chaque fois : je répète beaucoup que c'est un exercice difficile qu'ils vont apprendre à maîtriser avec le temps, qu'il ne faut pas s'angoisser s'il n'y arrivent pas tout de suite. Je n'ai pas l'impression de perdre des élèves en cours de route. Au contraire ! 

    Voici des exemples de productions ( tout n'est pas juste mais ensuite nous faisons une correction collective). 

    Enseignants - Une séquence sur la poésie lyrique en 4e Enseignants - Une séquence sur la poésie lyrique en 4e

     

     

     


    votre commentaire
  • Pour moi qui suis une grande fan de cet auteur, étudier une oeuvre ou un extrait d'une oeuvre de Victor Hugo est un passage obligé pour toutes les classes ! En 4e, j'étudie donc Les Misérables. 

     

    Titre de la séquence : " Enfances volées et vies brisées dans le roman social de Victor Hugo : Les Misérables".

     

    Objets d'étude :

    - La fiction pour interroger le réel 

    - Individu et société : Confrontations de valeurs

    - Dire l'amour

     

    Lien avec les autres séquences de l'année : 

    - Séquence précédente : " Enfances gâchées et vies brisées dans les nouvelles réalistes de Maupassant"

    - Objet d'étude des deux séquences suivantes : "Dire l'amour" ( poésie lyrique et Le Cid de Corneille). L'amour prend plusieurs formes dans Les Misérables : on peut demander aux élèves de présenter les différentes relations entre les personnages et d'expliquer les différentes dimensions de l'amour ( amour paternel/maternel , naissance de l'amour entre Cosette et Marius, amour et jalousie d'Eponine...). 

    - Le style poétique d'Hugo : Des parallèles sont faits entre l'écriture romanesque d'Hugo et l'écriture poétique.

    - Le lien avec Le Cid de Corneille : On peut mettre en lien le personnage de Javert avec les personnages paternels du Cid : ils respectent des valeurs absolues, des lois qui se veulent immuables mais ont-ils raison ? 

    - La ville :  Paris prend une place importante dans le roman, un corpus d'extraits décrivant la ville et les barricades peut être envisagé. 

     

    Tableau synoptique de la séquence 

    Cette oeuvre étant très riche, il est bien difficile de choisir ! En faisant un guide de lecture et en lisant aux élèves les extraits qui me plaisent mais que je n'ai pas le temps d'analyser dans le détail, j'ai trouvé un compromis qui me convient. L'étude du film en fin de séquence permet de faire une belle synthèse de l'oeuvre et de permettre aux élèves d'avoir une vue d'ensemble des l'histoire. 

    La séquence dure sur une période de 7 semaines. Je préfère ne pas laisser les élèves lire seuls l'oeuvre dans son ensemble : ils ont un calendrier de lecture et nous faisons des pauses et des mises au point régulière sur l'histoire. Je travaille avec l'édition Larousse, Petits Classiques. 

    Télécharger « Tableau séquence Misérables.pdf »

     

    Organisation de la séquence 

    Je ne fais pas apparaître ici les séances de langue, je les intègre entre les lectures. Pour l'orthographe, je fais plusieurs séances de dictées audio, disponibles ici

    Fil rouge --> Le guide de lecture (Télécharger) : les élèves lisent l'oeuvre au fur et à mesure et les questions permettent de vérifier leur compréhension ( et de les faire travailler sur la formulation des réponses). Les questionnaires sont évalués et corrigés à l'oral en classe. Cela permet de ne pas perdre les élèves en difficulté. 

    NB : L'année prochaine je reverrai l'organisation de ce document car il est un peu trop dense. Certains élèves s'y retrouvent difficilement. 

    Lecture cursive : Les élèves lisent pendant les vacances une oeuvre de la liste " Portraits de Misérables". S'il ne fallait en choisir qu'un, je choisirais Une preuve d'amour de Valentin Goby. C'est une lecture simple mais le lien entre Les Misérables et l'actualité est vraiment intéressant. J'aime aussi beaucoup Les larmes de l'assassin d'Anne-Laure Bondoux car, comme Jean Valjean et Cosette, les personnages principaux sont deux laissés pour compte qui apprennent l'amour au contact de l'autre, malgré des conditions peu favorables au bonheur !

    Lien vers la liste de lecture 

     

    1) Séance introductive (1h)

    - A faire à la maison :  travail biographique sur Victor Hugo. ( Télécharger)

    - Lecture en classe du poème liminaire : le texte est difficile mais les élèves arrivent tout de même à comprendre le sens global et nous creusons ensemble. Nous listons les thèmes de l'oeuvre à partir de ce texte ( et de ce que nous avons appris dans la biographie). 

    - Lecture du "Poème écrit après la visite d'un bagne" : repérage du thème du texte et des champs lexicaux. On insiste sur le fait que Victor Hugo défend les criminels en les définissant comme des victimes. Mise en évidence de la prise de position de l'auteur et d'un positionnement qui peut paraître surprenant au premier abord --> là aussi c'est important pour comprendre Les Misérables

    - Synthèse écrite par les élèves sur l'engagement de Victor Hugo et les thèmes qui lui tiennent à coeur. 

     

    2) Lecture : Portraits de Jean Valjean (1h30-2h)

    Support texte : Télécharger 

    Le but de cette séance est de montrer comment Victor Hugo met en scène son personnage principal. On étudie le jeu sur les points de vue, les interventions du narrateur, les caractéristiques du portrait. 

    J'étudie un extrait après l'autre. Nous comparons ensuite les deux. 

    Pour commencer, je demande aux élèves de noter leurs impressions sur ce personnage grâce à la partie " adjectifs pour décrire un personnage" de la fiche méthode " Donner ses impressions sur un livre". Les élèves doivent choisir des mots et justifier leur choix en s'appuyant sur le texte.

    Nous annotons ensuite le texte à partir des différentes remarques. 

    Puis les élèves écrivent une petite synthèse.

     

    3) Ecriture longue ( 5-6h)

    Sujet : Mme Magloire raconte à sa voisine sa rencontre avec Jean Valjean et fait un portrait péjoratif et très exagéré du forçat.

     
    Organisation du travail :
     
    Tout est fait en classe sur les tablettes des élèves ( celui qui l'oublie écrit à la main, tant pis !). Je demande aux élèves de ne pas se faire aider à la maison pour leur apprendre vraiment comment s'améliorer seuls. J'insiste sur le fait que la quantité importe peu sur ce travail mais que le but est de travailler sur le style et la langue. 
    • Etape 1 : Ecriture de l'histoire en plusieurs morceaux.
    • Etape 2 : Amélioration du style par étapes 
    • Etape 3 : Corrections orthographiques
    Les consignes sont projetées au fur et à mesure et tous les élèves travaillent au même rythme.  Ils disent apprécier de n'avoir qu'une seule consigne à traiter à la fois ( et c'est ce qui m'a poussé à faire ce travail d'ailleurs, parce que je me rends bien compte qu'ils ont du mal à gérer tous mes critères en rédaction !)
     
    Le travail est évalué sur 50 : grille de notation
     
     
    4) Parcours de lecture : Fantine (1h30-2h)
     
    Travail en autonomie, seul ou à deux. Questions sur tout le parcours de Fantine : on insiste sur la déchéance et l'injustice dont elle est victime. 
     
     
    Si la nouvelle Aux champs a déjà été étudiée en classe, on peut demander aux élèves de faire le lien entre les deux oeuvres. 
     
    Débat possible autour du personnage de Fantine : Est-elle est une bonne mère ? 
     
     
    5) Lecture : Le dilemme de Jean Valjean, "Tempête sous un crâne" ( 1h-1h30)
     
    Lecture analytique
     
    Travail sur la notion de dilemme, analyse de " tout ce qu'il faudrait quitter" et "tout ce qu'il faudrait reprendre", étude de la structure du texte, des champs lexicaux et de l'emploi du conditionnel. 
     
     
    6) Parcours de lecture : Le personnage de Cosette 
     
     
    Selon le temps disponible, les élèves font ce travail seuls et répondent aux questions. Sinon, nous étudions ensemble les textes et observons les destins opposés de Cosette et des filles Thénardier. Les élèves repèrent les champs lexicaux et le vocabulaire du portrait associé à chaque personnage au fil des extraits. 
     
     
    7) Lectures offertes ( distillées dans la séquence) 
     
    Je lis aux élèves des passages que j'adore mais que je n'ai pas le temps d'analyser en classe ( en somme,je négocie avec ma frustration de ne pas pouvoir tout faire ^^). Même si je montre un film en fin de séquence qui reprend tous ces passages, le texte original est bien plus riche et je trouve dommage de passer à côté ( et c'est encore une occasion de montrer que le style de Victor Hugo est exceptionnel !) : 
     
    - Le portrait des Thénardier ( " deux portraits complétés")
    - La mort de Gavroche
    - Le dernier dilemme de Jean Valjean ( faut-il laisser partir Cosette ?)
    - La mort de Javert 
     
     
    8) Oral : Débat (2h)
     
    J'ai mené un travail de débat l'année dernière avec une très bonne classe. Le sujet a été donné deux semaines à l'avance : les élèves doivent réfléchir et prendre des notes. La question est volontairement très large et un peu polémique : Faut-il obéir ? 
     
    Comme la question est très large, cela permet d'aborder de nombreux aspects ( obéir à qui ? pourquoi ? quelles formes d'obéissance ou de désobéissance ?). 
     
    Il faut évidemment commencer par faire des liens avec l'oeuvre étudiée : qui obéit dans les Misérables ? qui désobéit ? Qui semble avoir raison ? 
     
    Tous les exemples pris dans les oeuvres d'art et la vie courante sont bien sûr également les bienvenus. 
     
    Le débat dure 1h. La séance suivante, nous faisons le point grâce aux notes prises par le secrétaire de séance puis nous faisons une carte mentale/synthèse. 
     
     
     
    9) Visionnage du film de Tom Hooper ( 3-4h)
     
    Je fais souvent cette séquence entre la Toussaint et Noël : je me garde la dernière semaine pour regarder ce film que je trouve magnifique et très bien adapté du roman. L'oeuvre est très dense et je trouve que cette comédie musicale reprend très bien les thèmes essentiels et met bien en valeur les relations entre les personnages. 
     
    L'année dernière, mon collègue d'anglais avait étudié des chansons avec les élèves. Il est évidemment possible de travailler avec le collègue d'Education Musicale. 
     
    Le film dure 2h20 mais je fais des pauses régulières ( et nos séances durent moins d'une heure malheureusement ^^).C'est chronophage mais je trouve que ça vaut vraiment le coup ( et les élèves adorent). 
     
     
    Conclusion :
     
    C'est une séquence très riche et un peu frustrante car il est bien difficile de choisir les extraits à étudier et le travail à mener autour de cette oeuvre. 
    Cette oeuvre plait énormément aux élèves et quand en fin d'année ou les années suivantes je leur demande quelle a été leur séquence préférée en 4e ou au collège, ils nomment très souvent Les Misérables. 
     
     
    D'autres activités possibles : 
     
    - Débat : Qui est le personnage le plus misérable ?
    Les élèves choisissent ou alors le professeur impose à chaque groupe un personnage et chacun doit convaincre la classe que son personnage est le plus misérable.
     
    - Exposés ( à l'oral ou à l'écrit)  : L'engagement de Victor Hugo --> plusieurs manuels proposent des dossiers sur l'engagement politique et social de l'auteur ( travail des enfants, discours emblématiques, oeuvres engagées...) 
     
    - Faire des liens entre l'oeuvre et l'actualité : il va sans dire que le discours social et politique de Victor Hugo est toujours d'actualité...
     
    J'espère que je vous ai donné envie de l'étudier avec vos classes. N'hésitez pas à proposer d'autres entrées, d'autres séances ! 

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique